11 novembre 1981

J032 - A pied pour Alchi

Petit-déjeuner : 5 chapatis avec du beurre et du thé noir.
La femme très belle et douce et les deux enfants sales et pieds nus. 


Départ pour Alchi

Pont de fer avec vue sur l’Indus : l’eau bleue charrie de petites plaques de glace. La berge sablonneuse est couverte de neige.

Montée et solitude avec la montagne.
Je croise une femme dont le tricorne supporte un lourd poids de turquoises.


Boite aux lettres, Alchi, Ladakh

Sortie du village d'Alchi pour se trouver seul face à une nature grandiose, changeant d’aspect sans cesse pour impressionner toujours différemment.

Arrivée au monastère : portail polychrome en bois sculpté, curieux escalier taillé dans un tronc d’arbre obliquant jusqu’à l’étage supérieur.

Autour, deux chortens en forme de porche, dont un double contenant de belles peintures murales dans ses cavités. Les traces à l'extérieur représentent la même figure de Bouddha répétée (13 x 20 sur une paroi). Les moulins à prière abrités laissent voir qu’ils contiennent réellement des papiers imprimés.
Un gros moulin de couleur vive est protégé par une double porte vitrée. On accède à la croix qui le meut par une chatière par laquelle on peut passer le bras.
Souvent on distingue des boites métalliques industrielles repeintes et dont on a remplacé le contenu initial par des textes religieux.

Premier chang (la bière artisanale) couleur citronnade, sans bulle et frelaté.
A côté, une femme masse depuis des heures une lourde pâte sur une grosse pierre polie et incurvée, qui doit, avec la chaleur en dessous, absorber la graisse.

En attendant le déjeuner commandé, un vieil homme m’emmène en boitant faire le tour des temples, alléché par les 10 roupies du ticket.
Visite du Du-Khang. Entrée dans une cour aux piliers de bois sculpté. En face, une porte ouvragée polychrome. Un petit cloitre avec des fresques, une statue de Vairanassa avec ses acolytes. Sur les murs, des mandalas très bien exécutées.
Lotsawa Lhakang et Manjursi Lhahang dont la couleur des points cardinaux a été modifiée depuis l'édition de mon guide.
Sumstek avec ses grandes statues de Bodhisattva et de Maitreya. Des fresques en trois étages, un porche sculpté de couleur rouge. Une simple poutre fait office d'escalier pour l’accès aux étages supérieurs.
Lhakang Soma, encore des fresques et un chorten au centre.


Plan du monastère et mandalas, Alchi, Ladakh
1 - Lhakang Soma
2 - Chortens
3 - Chortens avec peintures intérieures
4 - Sumstek
5 - Du-khang
6 - Lotsawa Lhakang
7 - Manjusri Lhakang

J'attends d’avoir tout vu pour payer au gardien ses 10 roupies. Tandis que je cherche les billets, sous prétexte qu’il n’a pas de ticket sur lui, il me désigne 5 roupies comme suffisant puis se les met dans la poche en expliquant “5 roupies - no ticket”.

Retour chez mes logeurs à Saspol.


Sur la route d'Alchi à Saspol, Ladakh

Soirée ladhaki enchanteresse

Les lamas qui s’enrichissent. Mon hôte : "no good". Les fringues une fois payées, quels besoins d’argent ? Ils font puja à domicile, ce qui les occupe beaucoup en dehors des visites aux monastères et du soin des sonnettes à Leh où, comme à Basgo, ils sont nourris.

Seconde disparition dans un trou d'aisance. A Srinagar, le savon m’avait échappé des mains. Ici un sursaut dû au froid a fait jaillir la lampe de ma poche dans laquelle elle n’était pas enfoncée suffisamment.


_____________________La carte de la journée_____________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail