21 novembre 1981

J042 - Etudes bouddhiques au palais

Journée au palais de son altesse le Dalaï-Lama.

À gauche, avant d'atteindre les bâtiments religieux, un petit sentier caillouteux rejoint la route. Après une courte marche, on coupe à nouveau par un raidillon dominant le centre culturel tibétain.

Opportunités variées : la bibliothèque, les cours de sculpture sur bois, de peinture de tankas, de langue tibétaine...
Nombreux livres et variété des sujets abordés, richesse d'une bibliothèque de thérapie religieuse dans laquelle chacun espère trouver des réponses sur la façon de conduire sa vie, les buts à poursuivre, l'optique à adopter. Approche historique et culturelle également.


11h. Cours de philosophie religieuse

Surtout des européens présents.
Le salut est difficile à reproduire, plus accentué que la génuflexion chrétienne, déjà escamotée par une pratique laxiste. En fait, l'esprit n'y est plus. Ici, on sait pourquoi on fait ça, on a choisi ou on croit avoir trouvé la ou les réponses.


Philosophie bouddhiste - Première leçon (en anglais)

- Coussins pourpres au sol. Autel avec vases et tankas. Trône brodé. Seulement des européens, qu’ils soient crânes rasés et vêtus local, ou bien « normaux ».
- Entrée du maître, salut quatre fois et début des chants que certains suivent avec leurs livres. Le lama marmonne quelques phrases dans son micro, la main toujours près du visage, sinon devant la bouche, reprises en anglais par un assistant à l’accent bizarre. Il explique sans doute des écrits, des commentaires qu’a formulés le lama, à partir des mantras longitudinaux qu’il a sous les yeux.


Cours de méditation (en anglais)


Cours de méditation, McLeod Ganj

- Il est plus facile d’aimer et de compatir pour ses amis. C’est une habitude, comme de haïr ses ennemis. Il faut s’efforcer d’aller vers les seconds.
- Générosité : donner des choses aux autres en comprenant l’illusion de la possession.
- Eliminer le self-cherishing pour qu’il ne passe plus qu’un courant d’amour et de compassion.
- La détermination à respecter le bodhimind (l'esprit orienté vers l'éveil) peut résulter d'une volonté de changer murement établie, ceci non pas dans un but de profit personnel, matériel, tangible et immédiat.


12h. Interruption pour quelques "nouillasses" aquatiques à la cafétéria.

13 à 14h. Etude du livre sur la transformation spirituelle, le bodhimind, commencé ce matin. Passionnant travail de résumé en anglais.

 
Etude bouddhique, McLeod Ganj
Etude bouddhique, McLeod Ganj
Etude bouddhique, McLeod Ganj


Cette religion est bien plaisante.
J'admire son approche par le bodhimind traditionnel ("Six causes and One result") : un changement en terme d'attitude envers les autres qui instaure comme pulsation, moteur et justification de la méditation, l'amour que notre mère nous a prodigué et qu'on lui doit.
Tous les karmas ont été nos mères. Nous avons été l'univers, qui a été notre mère. Nous lui devons notre amour pour évoluer, depuis notre état actuel vers un stade meilleur de réincarnation, jusqu'à accéder à l'état de Buddha, le nirvâna, auquel doit correspondre sur terre la méditation sur le vide, le suprême bodhimind pratiqué par les initiés.
Notions d'ego grasping et de self-cherishing étonnants de justesse. Pas de dichotomie, de manichéisme, ni de Dieu au-dessus de tout, fantasque et tout puissant.
Une obsession d'accéder à un état spirituel supérieur, au Buddha, état le plus parfait jamais atteint.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail