26 janvier 1982

J108 - Goa, jour 26 : moto pour Panjim


Promenade motorisée jusqu’à Panjim pour une prise de sang.

Des chiffres ? Peu fameux, tout juste derrière les précédents.
Demain nouvelle analyse pour évaluer à quel point le foie a souffert des mauvais traitements antérieurs. Sachant qu’il faut au moins quinze jours de nouveau traitement, je n’arrive pas à me rendre compte avec précision qu’il me faudra rester ici jusqu’à la mi-février.

Dire que je pensais visiter le Sud, Ceylan et faire de la méditation avant de filer sur le Népal. Comme c’est surprenant. Je me croyais un touriste pressé et quatre mois plus tard je n’ai rien vu.
Pas étonnant qu’on puisse voyager pendant des années, menant, mois après mois, des bouts d’existence bien différents.
Je regrette aussi pour la méditation car cette expérience m’attire toujours autant. Aurais-je d’autres opportunités et serais-je prêt à tenter l’expérience ?
C’est sûrement quelque chose de bien à part, comme de rester un mois dans une pension à faire de l’aquarelle dans sa chambre.

Avant de me coucher, je traduis en anglais les élucubrations sur la vie formulée pour ce journal en début de matinée, et cela dégénère en un poème.
Me voilà tout excité, oubliant ma fatigue et reportant à plus tard les soins qu’exige mon faible état.



_____________________La carte de la journée_____________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail