08 décembre 1981

J059 - Bharatpur : une trace du paradis perdu


Les tenanciers m'ont laissé dormir, nonobstant mes indications et mon désir de voir le soleil se lever avec les oiseaux dans le parc naturel.

Un peu plus tard, balade à vélo dans le parc, le postérieur vivement agressé par une selle des moins confortables.


Carte de Keoladeo National Park, Bharatpur

Au-dessus du Forest Loge, un petit marécage oublié, caché par la végétation. Une vache qui broute la flore aquatique, de l'eau jusqu'au corps.
Présence d'oiseaux variés, conscience éphémère d'un paradis perdu.
De curieux volatiles au long cou de reptile, plongent sous l'eau puis font réapparaître, beaucoup plus loin, leur tête émergeant telle un périscope. Au sortir de l'eau, ils secouent leurs ailes, pour les sécher, à la façon des goélands.
Des martins pêcheurs au flamboyant plumage bleu.
Et toutes ces grosses cigognes mâtinées de flamand rose qui produisent un potin du diable depuis leurs nids miradors bordant les traverses.
(note : pour voir sur le Web quelques photos)

Après quelques vegetables pakhoras dans le luxueux Forest Lodge, encore un spectacle de coucher de soleil sur les eaux du parc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail