18 décembre 1981

J069 - Temples jains et cénotaphes de Bada Bagh


Réveil vers 9 h.
Après quelques toasts à la confiture, visite des temples jains qui se trouvent dans l'enceinte du fort.


Temples jains

Il faut, avant d'entrer, se démunir de tout objet en cuir - excepté les instruments de musique - des armes, appareils photographiques, chaussures et chaussettes. Thomas et moi alternons donc la visite, chacun de nous gardant à tour de rôle les précieuses ceintures porte-billets.
L'intérieur est curieux : les bouddhas qui n'en sont pas, mais qui adoptent grossièrement la même posture, sans finesse. Leurs yeux sont globuleux et la porcelaine qui les constitue donne une expression clownesque à leur regard.
Il y en a des centaines, dans de petites niches tout autour des nombreuses salles, de différentes tailles et de différentes couleurs, blanches, jaunes et noires. Antiracisme ?
Six temples sont groupés au même endroit, parfois sur deux étages ou reliés par un balcon ouvragé qui franchit la ruelle. Le pied des tours pyramidales comporte des statues de pierre représentant les différentes divinités en vigueur.

En allant déjeuner, je commande au passage, dans une petite échoppe où l'artisan travaille accroupi, une légère plaque d'argent, 3 grammes pour 12 roupies, que je frapperai ultérieurement.


En vélo vers Bada Bagh

Le début de l'après-midi nous voit chercher une bicyclette à louer, puis pédaler en direction de Jahawara Niwas, un joli petit palace compact et en restauration, en vue d'une utilisation comme lieu de...restauration !


Jawahar Niwas, Jaisalmer

Plus loin encore, 6 kilomètres en montées et descentes continuelles. Nous atteignons Bada Bagh, rassemblement de cénotaphes des maharadjas, proche des tourelles métalliques de forage.


Bada Bagh, Jaisalmer

Bon moment, au soleil puis à l'ombre de ces petits toits de sépultures dont les pierres tombales figurent, gravés, un couple, un trio ou une petite famille. 


Bada Bagh, Jaisalmer
Bada Bagh, Jaisalmer
Bada Bagh, Jaisalmer


Provisions de bouche

Nous commençons nos courses pour le safari de demain : chou-fleur, pommes de terre, tomates, sucre, thé, huile, riz et deux kilos de chapati powder (4,5 roupies), que nous allons chercher dans une petite échoppe enfarinée dans laquelle le manager trône derrière une grosse balance suspendue au plafond.

Quelques kilos plus tard, dîner au Gaylord.

Soirée qui se prolonge et la nuit se trouve bien avancée.
Nous discutons marionnettes et Thomas qui s'y connait me fait une démonstration d'animation de serpents : cinq ficelles pour la tête et trois pour le corps du reptile constitué de petits cubes de mousse verte.


_____________________La carte de la journée_____________________

1 commentaire:

  1. Décor presque irréel d'un ailleurs qui suscite des envies d'évasion. Chaque jour votre récit et vos photos m'entrainent bien au-delà de l'écran. G.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail