22 décembre 1981

J073 - En train pour Jodhpur


Départ pour la gare dans la matinée afin de réserver des places pour le train de ce soir, direction Jodhpur.
Sur le chemin du retour, nous rencontrons des français de connaissance, le barbu de Jaipur entre autres.

Petite sieste à l’hôtel.
Déjeuner puis encore quelques achats, notamment un couvre-lit richement brodé.


Tissu rajasthani, recto, Jaisalmer
Tissu rajasthani, verso, Jaisalmer

Nous rendons ensuite visite à notre ami le boutiquier du fort.


Remparts et Golden Fort, Jaisalmer

Je craque pour un pendentif en ivoire, une petite boîte de même nature et trois bracelets qui feront des cadeaux sympas.
Thomas succombe de façon à peu près identique.


Boite en ivoire, Jaisalmer

Nous montons ensuite dans cette haveli qui bénéficie d’une superbe terrasse avec une vue splendide sur les vieux toits du fort.

Après avoir traîné encore quelque temps en ville, notamment au juice shop, nous retournons dîner au même endroit, ce qui devient lassant.
En rentrant de bonne heure - il nous faut finir le paquetage - nous croisons les deux mignonnes de Lille qui seront, elles aussi, du voyage. Décidemment, que de français sur la route.


Mon premier train en Inde

Première expérience des couchettes indiennes.
Le train a un peu de retard mais tout va bien. Nous sommes surpris de trouver nos noms affichés sur les fiches de réservation collées aux parois des wagons, surpris que le système fonctionne.

Relative bonne nuit donc sur la couchette du milieu.
J'émerge de ma somnolence pour voir venir Jodhpur.

_____________________La carte de la journée_____________________

3 commentaires:

  1. Ah c'est marrant ça, car je m'étais fait la même réflexion à propos du train la première fois. Au milieu de ce semblant de chaos urbain, voir une feuille d'affichée sur le wagon avec la liste des passagers et du coup, mon nom, me semblait juste ... incongru !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incongru bien sûr. Et moment paradoxal, comme l'Inde peut en offrir sans cesse, en désignant ici l'individu parmi le flot humain anonyme et en révélant le potentiel d'une bureaucratie pas toujours inefficace. Un excellent Noël !

      Supprimer
    2. Oui c'est ça le miracle indien. Vu à travers le prisme de nos habitudes, rien ne devrait fonctionner, ça ressemble juste au chaos absolu. Et pourtant si, ça marche. Pas toujours très bien, il a des bugs ici et là, mais n'empêche que ça marche quand même. C'est sans doute ça qui me fascine autant.

      Supprimer

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail