24 décembre 1981

J075 - Nuit de Noël dans le train Jodhpur - Bombay


Mauvaise nouvelle au réveil, il faudra payer une nouvelle nuitée car le check out de 24h est dépassé.

Solide petit-déjeuner puis nous traînons un peu dehors.
Je suis plutôt mal en point depuis un jour ou deux. Sans doute l’eau douteuse du camel safari qui s’est doublée d’une grippe, ou d’une infection similaire. 

Déjeuner, puis il est temps de rentrer boucler les sacs.
Je prends les péloches de Thomas que je prévois de remettre à D. avec les miennes.

Ma veste n’est pas sèche, quelques bananes, quelques biscuits et hop ! dans le train qui déraille vers 15h35.


En route pour Bombay

Vers 17h, je trouve mon siège.
Vers 19-20h, j’ai la chance d'obtenir, grâce à un contrôleur efficace, une couchette libre qui me permettra de dormir, sans supplément, jusqu’aux faubourgs d’Ahmedabad.

Compartiment d’indiens, dont la représentante de la gent féminine fait penser à une mama italienne qui vendrait des poissons au marché. Mêmes rondeurs et même parler.

Pour la quatrième fois, j’ai fait cette nuit le même rêve, mais plus détaillé que d’ordinaire.
J’étais d’abord dans l’avion et je me rendais compte au cours du vol que je ne connaissais même pas la compagnie avec laquelle je voyageais. Une fois de plus, j’étais parti sans m’y être préparé.
Ensuite, j’étais rentré mais n’en tirais aucune réjouissance. Ma seule préoccupation était qu’il me fallait retourner à l’aéroport chercher ce sac que j’y avais laissé, en raison d’un retard concernant l’arrivage du fret.
Plusieurs fois je me réveillais, et ma présence dans le train brinqueballant apportait la certitude que j’étais toujours en route. Il fallait au moins ça pour me tirer de la situation empêtrée qui m’était imposée dans mes divagations oniriques.
Dans ce rêve, le retour m'était imposé, non choisi, et créait une frustration. Comme si, sur place, j’étais sur le point de découvrir quelque chose et que mes plans et mes espérances seraient ruinés par ce retour anticipé.
Est-ce à dire que je vais découvrir quelque chose avant mon retour, et rentrer comblé ?


Noël dans le train

Tentatives pour imaginer ceux qui en France passent ce moment que j’ai vécu à vingt et une reprises et dont je suis totalement étranger cette fois-ci.

_____________________La carte de la journée_____________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour vos commentaires...

Suivre le blog par mail